C’est un métier très vivant et varié qui demande un sens aigu du relationnel avec la clientèle.
Contacts qui vont des analyses de combustion aux études de pré-faisabilité en passant par des rendez vous annuels pour faire le point sur le fonctionnement d’une chaudière après une saison de chauffe.
Le thermicien intervient très en amont de la décision de passer au charbon. Il a en charge les études de pré-faisabilité pour les ingénieurs d’affaires.

Un métier varié

Il visite systématiquement les chaufferies concernées pour conseiller les solutions techniques les mieux optimisées pour ces installations de taille restreinte, entre le degré d’automaticité et les coûts d’investissement induits.
Dans une seconde phase, lors de la conception de l’installation, il intervient dans le choix des grandes options techniques.. Il peut être sollicité également en tant que conseiller technique, à titre consultatif, dans les jurys d’appel d’offres. Il ne s’agit évidemment pas d’être partie prenante pour une solution spécifique, mais de mettre au service des maîtres d’œuvre de l’opération son expérience de l’utilisation du charbon, pour que l’installation se réalise dans les meilleures conditions possibles. Il pourra également offrir sa collaboration au constructeur de matériel.
Puis, lors du démarrage et tout au long de l’exploitation, l’ingénieur thermicien peut intervenir à la demande du client ou des constructeurs pour réaliser, avec le constructeur les dernières mises au point nécessaires à une combustion optimale : Réglage des débits d’air, analyses, mesures de combustion… C’est là que, parfois, une grande souplesse est nécessaire pour entrer dans la chaudière afin de visiter la chambre de combustion ou les faisceaux de convection.
Tout au long de l’exploitation de la chaufferie, l’ingénieur thermicien a une mission de formation et d’information du client et de son personnel sur les utilisations du charbon.
Les analyses et mesures de combustion permettent au client d’améliorer ses conditions d’exploitation. Ces mesures sont fondamentales afin de se baser sur des éléments réels d’exploitation.
En allant sur les lieux d’utilisation du charbon et au-delà de ses compétences, la mission du thermicien est également de faire remonter les informations aux autres membres de l’équipe, afin de leur permettre de remplir au mieux leur propre mission.