Politique environnementale

Politique environnementaleLe repli de l’extraction charbonnière place l’environnement au centre des priorités de Charbonnages de France. La réhabilitation des sites prend progressivement la suite de l’extraction.
Charbonnages de France, placé dans la situation exceptionnelle d’une entreprise dont l’arrêt des activités est programmé, s’est fixé plusieurs objectifs prioritaires :

  • rétrocéder à la collectivité nationale des sites industriels dans un état environnemental compatible avec un usage ultérieur durable
  • maintenir, malgré la diminution régulière et importante des effectifs au fil des années, les compétences de ses équipes dans le domaine de l’environnement au plus haut niveau,
  • laisser le minimum de tâches résiduelles aux opérateurs qui vont lui succéder,
    assurer la transmission des connaissances à ces opérateurs à venir, afin de permettre la continuité des actions de réhabilitation et de développement.

Le respect de ces objectifs implique de multiples actions. Sur le plan technique, la prise en compte constante des préoccupations environnementales nécessite une adaptation et un renforcement permanents des départements et services liés à ces préoccupations. La coordination de ces activités tant dans le domaine de l’arrêt des sites miniers que celui des fermetures des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement est indispensable. Les moyens et les techniques appropriés disponibles sont mis en œuvre et des partenariats étroits avec des centres de recherche et des laboratoires réputés sont mis en place.

Mais ces actions ne sont pas uniquement techniques. Afin de permettre la rétrocession des concessions dans les meilleures conditions, Charbonnages de France développe une communication anticipative et permanente avec l’ensemble de ses partenaires, les pouvoirs publics, les collectivités locales et territoriales, les associations de riverains et même le grand public. Des instances de concertations se mettent en place, comme par exemple les ateliers juridiques et d’information qui fonctionnent dans le Nord-Pas-de-Calais, traitant des projets de réhabilitation en cours.

Enfin, et cette tâche n’est pas la moindre, la formation des équipes dédiés aux activités environnementales est permanente et approfondie, en particulier quand il s’agit des traitements des sols dégradés, des sites arrêtés et des sites miniers.

Les équipes ainsi formées s’appuient sur une connaissance parfaite des réglementations applicables, c’est à dire principalement le Code Minier et la réglementation des Installations Classées. Certaines des installations dépendent d’ailleurs de ces deux polices.
Les domaines d’actions sont variés, mais concernent surtout le traitement et la qualité des eaux souterraines et de surface, la réhabilitation des sols, la mise en sécurité des ouvrages miniers et le traitement ou la prévention des dégâts miniers et enfin la captation, sécurisation et valorisation du gaz de mine.