Le mot du Président

Philippe de Ladoucette

Philippe de Ladoucette – Président Directeur Général de Charbonnages de France

En 2004, l’arrêt de l’exploitation minière ne marquera pas la disparition de Charbonnages de France. Des tâches importantes subsisteront, telle la remise en état de nos sites miniers et industriels, conformément aux dispositions des Codes Miniers et de l ‘Environnement.
Ces missions devront être achevées dans leur ensemble et pour tous les bassins en 2007. Et notre objectif majeur est de laisser alors le minimum de tâches résiduelles aux opérateurs qui vont nous succéder.

Les actions poursuivies et engagées en 2002 dans le domaine de l’environnement sont donc centrées sur cet objectif. Ainsi, l’obtention des renonciations à concessions reste la priorité et les dossiers correspondants se multiplient, précédés des dossiers d’arrêts de travaux. La concertation avec les administrations,les élus et les partenaires locaux est une clé de la réussite et de l ‘aboutissement favorable de ces dossiers.

Simultanément, la fermeture et la mise en sécurité de sites miniers ainsi que la dépollution des sites industriels se poursuivent à un rythme soutenu. Ces espaces ainsi libérés seront remis à la disposition de tiers pour accueillir durablement de nouvelles activités. En la matière, Charbonnages de France a acquis une expertise reconnue et s’appuie sur des méthodologies éprouvées et des partenariats scientifiques de haut niveau. Autant d’actions que le groupe accompagne d’une information renforcée auprès des collectivités et des riverains.

rieulaynpc

Les activités environnementales du Groupe s’inscrivent donc maintenant complètement dans une logique « d ‘après-mines ». Ce rapport environnement 2002 en est le reflet. Mais elles s ‘appuient aussi sur les principes qui constituent désormais sa charte environnementale : maintien au meilleur niveau de l ‘expertise de ses équipes, communication anticipative et permanente vers l’ensemble de ses partenaires et enfin, souci constant d’assurer la transmission des connaissances aux opérateurs à venir, afin de permettre la continuité des actions de réhabilitation et de développement.