La SNET, Société Nationale d’Electricité et de Thermique

artonEn 1994, Charbonnages de France signe le Pacte Charbonnier prévoyant la fin de l’exploitation charbonnière française en 2005. La même année, dans le but de pérenniser ses activités électriques, le Groupe CdF filialise et regroupe ses centrales électriques au sein de la SNET, Société Nationale d’Electricité et de Thermique, où EDF détient une participation minoritaire.
La SNET est aujourd’hui détenue à 65 % par la société ENDESA, premier électricien espagnol et des négociations exclusives sur la vente des derniers 35 % du capital se poursuivent avec Gaz de France.
Cette cession s’inscrit dans la logique d’ouverture du marché français de l’électricité.